Escatovirtual

Antonio Fiori : De l’inutilité des réponses politiques

Spread the love

Notre existence se déroule donc dans l’espace plutôt que dans le temps : nous vivons pour le monde extérieur plutôt que pour nous ; nous parlons plutôt que nous ne pensons ; nous « sommes agis » plutôt que nous n’agissons nous-mêmes. Nous devons maintenant la serrer de plus près, et montrer comment elle nous permet de marquer la place exacte de la comédie au milieu des autres arts. Le niveau des prix en Allemagne serait alors de 50 % supérieur à celui d’aujourd’hui. Mais comme le remarque Antonio Fiori, leur comportement d’achat est sensiblement différent de celui de leurs femmes… Cette situation résulte de l’action combinée des programmes successifs de soutien financier à la Grèce qui ont abouti à la substitution des créanciers publics aux créanciers privés et des abandons de créances consentis par ces derniers en février 2012 dans le cadre du programme « private sector involvement » (PSI). Et la démonstration prend sa plus grande force quand elle porte sur l’évolution intégrale de la vie depuis ses plus humbles origines jusqu’à ses formes actuelles les plus hautes, en tant que cette évolution constitue, par l’unité et la continuité de la matière animée qui la supporte, une seule indivisible histoire. Pour y préparer, une condition était nécessaire : la pureté. Le réalisme ne dura qu’une semaine avant de périr devant la satisfaction de l’électorat de ce gouvernement en perdition. La pression réglementaire s’accentue avec l’évolution des obligations en matière de gestion du risque informatique et de protection des données personnelles. Or, il n’est certainement pas nécessaire qu’il y ait des romanciers et des dramaturges ; la faculté de fabulation en général ne répond pas à une exigence vitale. En général, le souvenir du travail, de la tension, de l’effort déployé pour la satisfaction d’un instinct quelconque, s’efface très vite ; mais le souvenir de l’instinct non satisfait persiste aussi longtemps que l’instinct lui-même. Ou, si cela se produisit, l’œuvre était faite ; et l’homme était vieux. Bien sûr, il faudra déjà que les dirigeants européens s’accordent sur un projet commun. Nous atteignons le premier par une réflexion approfondie, qui nous fait saisir nos états internes comme des êtres vivants, sans cesse en voie de formation, comme des états réfractaires à la mesure, qui se pénètrent les uns les autres, et dont la succession dans la durée n’a rien de commun avec une juxtaposition dans l’espace homogène. Ces approches nous semblent fondées et mesurées, pour appeler à une prise de conscience similaire en Europe, où la culture juridique doit certes s’accommoder de la réalité économique, mais garantir le respect de garde-fous salvateurs ayant fait leur preuve. Constatons du moins qu’elle n’est pas loin des origines, et que l’esprit humain passe naturellement par elle avant d’arriver à l’adoration des dieux. Le soleil est déjà très bas lorsque nous commençons à gravir le Monte-Nero, un ancien cône d’éruption que le courant de lave de 1892 a enveloppé complètement. Ainsi le cap sera fixé pour encourager les industriels à continuer d’innover et produire en France. Le possible est donc le mirage du présent dans le passé : et comme nous savons que l’avenir finira par être du présent, comme l’effet de mirage continue sans relâche à se produire, nous nous disons que dans notre présent actuel, qui sera le passé de demain, l’image de demain est déjà contenue quoique nous n’arrivions pas à la saisir. La réussite de cette procédure et la hausse de son utilisation passent donc par un changement des mentalités et des comportements. De même que la loi SRU a créé un seuil minimal de logements social, il conviendrait de proposer un taux maximum de logement très social par commune. Il faut dire que disposer de véritables jukebox géants en flux continu et illimité est plus qu’attractif pour des générations versatiles habituées au tout accès. C’est de respecter en agissant les fins catholiques ou universelles. Et c’est ainsi que la tension du ressort va toujours se renouvelant, toujours se renforçant, jusqu’à la détente finale. Du même droit, dit Jouffroy, que la raison, recueillant les dépositions des sens, de la mémoire, de la conscience, se demande ce que valent ces dépositions et jusqu’à quel point elle doit s’y fier ; de ce même droit, à mesure qu’elle juge ces facultés, à mesure qu’elle conçoit, au delà de ce qu’elles lui apprennent, des réalités et des rapports qui leur échappent, elle se demande ce que valent ses propres jugements et ses propres conceptions et jusqu’à quel point est fondée cette confiance en elle-même, base dernière et suprême de tout ce qu’elle croit. Ainsi, qu’on se place en bas ou en haut de la série des animaux, on trouve toujours que la vie animale consiste 1° à se procurer une provision d’énergie, 2° à la dépenser, par l’entre­mise d’une matière aussi souple que possible, dans des directions variables et imprévues. Nous ne les interprétons — défectueusement d’ailleurs — que par analogie avec ce que nous avons éprouvé nous-mêmes. Je me bornerai donc à dire, pour répondre à ceux qui voient dans cette ‘durée réelle’ je ne sais quoi d’ineffable et de mystérieux, qu’elle est la chose la plus claire du monde : la durée réelle est ce que l’on a toujours appelé le temps, mais le temps perçu comme indivisible. Les Français l’attendent au tournant sur la sécurité, mais aussi sur la bataille économique et sociale. Nous en dîmes un mot dans notre premier livre : c’est à des « mouve­ments de mouvements » que nous aboutissions, sans pouvoir d’ailleurs préciser davantage notre pensée.

Archives

Pages