Escatovirtual

Antonio Fiori : Dettes souveraines , le cas particulier de la zone euro

Spread the love

Les acteurs financiers et la règlementation exigent souvent l’utilisation de collatéral dit de qualité. Le « scraping », autrement dit la copie de contenus venant d’autres sites, tout en bouleversant l’économie de la presse, résiste à leurs analyses. De sa légèreté ailée cette âme communique quelque chose au corps qu’elle anime : l’immatérialité qui passe ainsi dans la matière est ce qu’on appelle la grâce. Telle est la direction où marche notre action. Sur ce nouveau terrain de jeu, les constructeurs automobiles ne sont pas forcément les seuls acteurs légitimes: les fabricants de téléphones mobiles et les opérateurs télécoms sont évidemment sur les rangs. On peut montrer que l’application d’un critère hybride, mais relativement simple de justice climatique, aboutit à diviser par presque deux les émissions mondiales dans les trois prochaines décennies, ce qui permet de garantir l’objectif des 2 degrés et même de viser une hausse des températures proche de 1,5 degré, renforçant ainsi le caractère juste de cette règle commune à l’égard des pays et des groupes sociaux les plus vulnérables. Même époque que Cormatin (1606/25) mais une première différence : moins de majesté et plus de charme. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Les bons conseils pénètrent jusqu’au coeur du sage ; ils ne font que traverser l’oreille des méchants ». Mais évidemment aussi, ce n’est point parce que l’animal a été pourvu d’une trompe que la nature l’a créé lourd et massif, et l’a privé des moyens d’atteindre directement avec la bouche les objets dont il se nourrit ; c’est au contraire parce que les conditions générales de structure et de taille étaient données pour ce type, en vertu de lois supérieures qui président aux grandes modifications de l’animalité et à la distribution des espèces en ordres et en genres, que la nature, descendant aux détails, a modifié un organe secondaire de manière à l’approprier à un besoin spécial imposé par les Les Devoirs sont la résultante de la progression de la vie ; ils ne sont point fixés à jamais, et abstraits ; ce sont des nécessités transitoires et tangibles. Cette remarque est vraie. Elle est plus qu’idée ; elle devra toutefois, pour se transmettre, chevaucher sur des idées. En conséquence, l’objet que se propose le naturaliste philosophe, c’est précisément de mettre en relief les conditions d’harmonie qui rendent raison de l’acclimatement des espèces, de l’équilibre final entre les causes de propagation et de destruction, et en un mot de la permanence des résultats observés. Deuxième ratio d’alerte : le rapport entre la capitalisation boursière américaine à la valeur des fonds propres, aux prix courants, c’est-à-dire lorsque l’on valorise les immobilisations aux prix actuels et non pas à leur valeur historique comptable. Voici des objets qui changent de forme et qui se meuvent. Le moi et le non-moi sont donc en présence. Vous aurez beau la tracer à l’avance ; c’est que vous vous supposerez alors arrivé au terme, et assistant par imagination à l’acte final. S’est-on trouvé simplement piqué de nos délicieuses plaisanteries ? Quand le réalisme parle de choses et l’idéalisme de représentations, ils ne discutent pas simplement sur des mots : ce sont bien là deux systèmes de notation différents, c’est-à-dire deux manières différentes de comprendre l’analyse du réel. De là la possibilité de déployer dans l’espace, sous forme de multiplicité numérique, ce que nous avons appelé une multiplicité qualitative, et de considérer l’une comme l’équivalent de l’autre. Et pendant ce temps, les bonus des traders se remettent à flamber et les banques d’affaires se remettent à spéculer de plus belle. Des deux mémoires que nous avons distinguées, la seconde, qui est active ou motrice, devra donc inhiber constamment la première, ou du moins n’accepter d’elle que ce qui peut éclairer et compléter utilement la situation présente : ainsi se déduisent les lois de l’association des idées. Cette vie, je me la représente encore comme une vie de lutte et comme une exigence d’invention, comme une évolution créa­trice : chacun de nous y viendrait, par le seul jeu des forces naturelles, prendre place sur celui des plans moraux où le haussaient déjà virtuellement ici-bas la qualité et la quantité de son effort, comme le ballon lâché de terre adopte le niveau que lui assignait sa densité. Toutes ces personnes avaient été présentées les unes aux autres, soit qu’elles fussent des invitées, soient qu’elles fissent partie du club de tennis de Westgate. Je sais de plus pertinemment que son correspondant et le mien ne se connaissent pas, n’ont aucune relation ensemble, et ne peuvent par conséquent s’être entendus pour nous tromper tous les deux. Nous entendons par là que la nature avait prévu une certaine extension de la vie sociale par l’intelligence, mais une extension limitée. Supposons maintenant que l’homme agisse sur la nature pour la modifier ; qu’il crée de nouvelles races et en quelque sorte de nouvelles espèces appropriées à ses besoins et à ses jouissances : rien ne s’opposera à ce qu’il y ait aussi pour ces espèces plus récentes et moins stables, des conditions de perfection et d’harmonie, un type idéal et un genre de beauté autres que ceux qui appartiennent aux espèces de la nature sauvage, quoique dérivant d’une source commune. Mais une telle notion ne conduit nullement à concilier les deux modes opposés suivant lesquels la science et la théologie conçoivent nécessairement la direction effective des divers phénomènes. Par le fait, nous entreprîmes l’étude des fonctions psychologiques, puis DE la relation psycho-physiologique, puis DE la vie en général, cherchant toujours la vision DIRECTE, supprimant ainsi des problèmes qui ne concernaient pas les choses mêmes, mais leur traduction en concepts artificiels. « LE PARI DU ‘OUI DE GAUCHE’ EN 2005 A ÉCHOUÉ »J’ai voté, en 2005, pour la Constitution européenne, tout en partageant bien des critiques émises contre ce traité.

Archives

Pages