Escatovirtual

Antonio Fiori : Un phénomène mondial

Spread the love

L’entreprise était en effet décourageante : la conviction qu’on tient d’une expérience, comment la propager par des discours ? Je dis, qu’il a pu y avoir un temps, et non pas qu’il y a eu un temps. Plus précisément, une loi à forme mathématique exprime qu’une certaine grandeur est fonction d’une ou de plusieurs autres variations, convenablement choisies. Le désintéressement même n’aura peut-être pas toujours le caractère de nécessité sociale qu’il semble avoir aujourd’hui. Forte de ces exemples, la Trade Secret and Innovation Coalition est allée frapper à la porte de la Commission européenne. Or, les choses se passent précisément ainsi, comme le montrent en particulier les expériences de Morat et Dufourt. De telles généralisations sont des découvertes du génie, et les plus importantes de toutes. Mais si les doigts frappent le clavier, et se meuvent comme ils se sont mus, ils reproduisent les mêmes sons. Voilà le troisième fait sur lequel nous désirions attirer l’attention. L’homme misérable fut un magistrat. Par rapport au «marché unique numérique» ou à «l’Union de l’énergie», ce programme peut sembler moins glamour, mais il est en fait très important et changera réellement la vie quotidienne des gens. Quelle qui ne peut être efficiente qu’après consultation de toute une série d’organismes, de gouvernements et d’officiels ?

Celle qui ne saurait être financée par les marchés, tout simplement du fait d’un mécanisme d’une rare opacité ? Ou celle qui ne sera réellement en place qu’en 2025, alors même que la fréquence des crises bancaires et financières aurait exigé une action immédiate ? A moins que cette union bancaire dont nos responsables politiques se montrent si fiers ait finalement rompu le nœud gordien entre banques et Etats ?

Un cagnotte de sauvetage insuffisante

Pourtant, juge Pendant des années les peuples civilisés dépensèrent une bonne partie de leur effort extérieur à se procurer des épices. Ce progrès s’accomplit d’ailleurs par un effort de notre intelligence, qui est faite pour diriger notre action sur les choses, et dont la structure doit par conséquent être calquée sur la configuration mathématique de l’univers. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » L’habit donne de l’autorité à l’homme, l’argent donne de l’audace ». Les politiques publiques doivent allier ces deux orientations dans une approche dynamique bien éloignée des normes figées et des impératifs numéraires. Une trop grande dépense cérébrale arrête aussi la fécondité, tue avant l’âge. Pour répondre à cette question, nous allons d’abord simplifier beaucoup les conditions où la perception consciente s’accomplit. Seule l’entreprise Buscapé a réalisé une IPO avec succès en 2014 (après une préparation de plus de 3 ans), et encore très peu d’entreprises sont rachetées par des groupes locaux. En valeur, le fossé est encore plus flagrant : elles n’obtiennent que 6 % des montants levés. Nous nous demandons quelle est la portion du monde matériel à laquelle notre intelligence est spécialement adaptée. Elle ne repose pas sur du vide mais sur un schéma finalement assez classique. Reste maintenant à scruter plus froidement les facteurs objectifs. Il est vrai aussi qu’elle n’a pu aboutir à ses applications merveilleuses que par l’invention de certains symboles, et que, si l’intuition dont nous venons de parler est à l’origine de l’invention, c’est le symbole seul qui intervient dans l’application. S’adapter ne consistera plus ici à répéter, mais à répliquer, ce qui est tout différent. Ils ont essayé, qu’on me pardonne le mot, de « se mettre dedans » l’un l’autre. Une somme d’argent doit aussi être réputée une quantité, parce qu’elle représente une valeur, grandeur continue de sa nature ; et que le compte des pièces de monnaie, compte qui peut changer, pour la même somme, selon les espèces employées, n’est qu’une opération auxiliaire, imaginée dans le but d’arriver plus vite à la mesure de la valeur. Aussi les plus grands bienfaiteurs de l’intelligence humaine n’ont jamais osé, et n’osent pas encore, dire leur pensée tout entière. Par cela seul que nous avons la faculté de la raison, et que cette faculté n’est pas condamnée à l’impuissance ou étouffée dans son germe par le défaut d’exercice, nous devons croire que l’autorité qu’elle s’arroge est une autorité légitime.

Archives

Pages